Si le message ne s'affiche pas correctement, merci de cliquer ici.


Parents d'ado:
des réponses à vos questions 

Consommation d’alcool, de tabac et de cannabis chez les jeunes: entre perceptions et réalité

Chers parents,


«Tous les jeunes fument du cannabis». «Les ados boivent de plus en plus d’alcool». Il n’est pas rare d’entendre ce genre d’affirmations. Mais qu’en est-il réellement?
Dans cette première newsletter de l’année, nous vous proposons un échantillon des résultats de l’enquête HBSC 2018, plus particulièrement ceux concernant la consommation d’alcool, de tabac et de cannabis chez les jeunes.

HBSC signifie «Health Behaviour in School-aged Children», ou «les comportements de santé des jeunes en âge de scolarité».  Cette enquête est menée tous les quatre ans dans presque tous les pays européens auprès des élèves de 11 à 15 ans.

Parler de ces résultats avec votre ado
 

Les adolescent·e·s ont généralement tendance à surestimer la part des jeunes de leur âge qui fument, boivent régulièrement de l’alcool ou consomment du cannabis. D’où la fameuse phrase: «Tout le monde le fait!». Or, lorsqu’un comportement apparaît comme «commun», les risques associés à ce comportement semblent plus faibles.

De plus, les jeunes cherchent souvent à correspondre à la norme, à «faire partie du groupe». Cela peut les inciter à adopter les comportements qu’ils pensent être de la majorité.
Il peut être intéressant de discuter avec votre ado des résultats de cette enquête. Vous pourrez ainsi questionner sa perception, ainsi que votre propre perception de la consommation d’alcool, de tabac ou de cannabis chez les jeunes. Ces résultats peuvent aussi être un moyen d’amorcer une discussion plus générale sur la consommation de substances psychoactives.

«Ces chiffres ne sont pas corrects!»
En entendant ces chiffres, il est possible que votre enfant avance cet argument ou qu’il mette en question l’honnêteté des jeunes interrogé·e·s. Le fait que l’enquête ait eu lieu de manière anonyme contribue toutefois à la sincérité des réponses.

Bien entendu, il est possible que dans l’environnement direct de certains adolescent·e·s, la part des jeunes qui consomment des substances psychoactives soit plus élevée que la moyenne. La consommation est en effet plus importante dans certains groupes.
Cette observation peut être le début d’une discussion avec votre enfant sur les influences exercées au sein d’un groupe. A-t-il déjà vécu ce type d’influence? Comment a-t-il réagi? Comment peut-on dire non dans ce genre de situations?

Résultats de l’enquête 2018

Boire de l’alcool
La grande majorité des jeunes ne consomme pas ou seulement rarement de l’alcool. Seule une petite minorité en boit souvent.

Illustrations : Studio KO
Les jeunes de 15 ans sont plus nombreux·ses à consommer de l’alcool que les plus jeunes. Environ 14% en ont bu lors de 3 à 9 jours au cours des 30 jours précédant l’enquête.
Les jeunes de moins de 16 ans ne devraient pas du tout boire d'alcool. C’est pour cette raison que les lois sur la protection des mineur·e·s interdisent la vente d'alcool aux moins de 16 ans. Il est normal d’essayer. Mais boire de l’alcool lors des sorties ou boire une bière entière ne devrait en aucun cas devenir une habitude.

Fumer du tabac
Environ 90% des jeunes de 14 ans et environ 85% des jeunes de 15 ans ne fument pas de cigarettes traditionnelles. Les jeunes qui fument tous les jours représentent une très petite minorité.

Vapoter
En mettant en avant des arômes attrayants et un design moderne, le marketing pour les vaporettes (cigarettes électroniques) cible aussi les jeunes.

Environ la moitié des garçons et un tiers des filles de 14 et 15 ans ont vapoté au moins une fois dans leur vie. Pour beaucoup, cela reste une expérience isolée. Seule une petite minorité des jeunes de 14 et 15 ans ont vapoté lors de 3 jours ou plus dans le mois précédant l’enquête.

Illustrations : Studio KO

Consommer du cannabis
Même si le cannabis est la substance illégale la plus consommée en Suisse, tous les jeunes n’en consomment pas, loin de là.

Illustrations : Studio KO

Environ 95% des jeunes de 14 ans et environ 90% des jeunes de 15 ans n’ont pas consommé de cannabis dans les 30 jours précédant l’enquête. La part de jeunes qui en consomment fréquemment est très petite.


Plus d’informations sur l’enquête HBSC

Aide et conseils

Les jeunes qui ne vont pas bien, ainsi que leurs parents doivent pouvoir recevoir l’aide et le soutien dont ils ont besoin.

Ligne «Aide et conseil» d’Addiction Suisse: 0800 105 105, du lundi au jeudi, de 9h à 12h.

Pour les jeunes:  www.ciao.ch
Pour les parents: www.addictionsuisse.ch/parents et www.mon-ado.com

J'aimerais recevoir une fois par mois les principales informations sur les diverses activités d’Addiction Suisse.
Je m'abonne à la newsletter institutionnelle!

AIDE
Addiction Suisse est une fondation indépendante. Merci à celles et ceux qui nous soutiennent.
CCP 10-261-7
IBAN: CH63 0900 0000 1000 0261 7


Lausanne, avril 2019
Se désabonner
Addiction Suisse
Av. Louis-Ruchonnet 14   CH-1001 Lausanne   
T 021 321 29 11   
info@addictionsuisse.ch